" LIVE AT QUAI DU BLUES "

Une collection éditée par Viper (*) sous la direction conjointe
de Gérard VACHER et Pierre DARMON

Sortie nationale le 14 Février 2004 des 3 premiers volumes de la collection:
Holly Maxwell - Big Joe Duskin - Martha High

Gérard VACHER a donné naissance au Quai de Blues, il y a bientôt 10 ans.
Ces années d'efforts ont fait du Quai du Blues l'un des rares temples du Blues en France, et certainement celui qui en respecte le mieux sa vérité.
Le Blues, tout comme le Gospel, sont nés à la même époque que les oeuvres de Mozart - à la fin du XVIIIe siècle.
Cette musique évoque une très grande fragilité et immense sensibilité puisqu'elle est et demeure dans son expression une musique de pauvres et de leurs souffrances.
La philosophie du Quai du Blues, c'est de respecter cette authenticité et cette fragilité en préservant sa programmation des récupérations commerciales et parisiennes qui auraient pu faire de ce lieu un banal piano-bar ou un ghetto d'intellos parisiens en quête d'exotisme musical.
Le Quai du Blues, depuis bientôt 10 ans, se contente d'offrir une scène libre avec un public large et fervent à des spectacles africain-américains en version originale où seul importe le respect de l'authenticité ; les enregistrements " live " qui sont aujourd'hui reproduits se contentent de restituer les instantanés d'intenses jubilations et de sublimes émotions.
En juin 2003, Pierre DARMON, passionné de blues, propose à Gérard VACHER la réalisation de la collection " Live at the Quai du Blues " qui se veut être le témoignage de la qualité du travail accompli par ce Club et de son respect de ce genre musical.
Premier d'une longue série, l'album de Holly Maxwell traduit bien cette démarche : dès les premières notes, sa version vertigineuse du classique "Everyday I Have the Blues" annonce les couleurs exceptionnellement riches d'une voix aux accents lyriques qui danse et scatte autant qu'elle chante, qui improvise pas à pas dans un dialogue sensuel et ascensionnel avec un public ébloui. Son interprétation de "Thrill is Gone" (le tube sempiternel de B.B. King) en renouvelle chaque note selon une approche de femme et de musicienne. C'est du blues à l'état pur - tant sur fond que sur la forme - et en même temps une formidable anthologie de ce que jazz et soul ont puisé dans le blues.
Martha High lors de sa première résidence au Quai du Blues, alors qu'elle était depuis 25 ans l'égérie du Godfather of the Soul Music avait tenu à profiter de la qualité du Quai du Blues Band, et de ses équipements pour enregistrer son premier album personnel .
Big Joe Duskin, légende vivante du Boogie-Woogie y avait inauguré les installations et les premiers enregistrements numériques en compagnie d'Eddie Jones et Butch Miles, bassiste et batteur du Count.
Aujourd'hui l'actualité cinématographique liée à l'Année du Blues votée par le Congrès Américain porte enfin le blues au rang qu'il mérite.
Le Quai du Blues et Viper tenteront néanmoins de préserver le Blues pour qu'il ne devienne pas, comme le jazz, une religion ou plutôt un mouvement sectaire avec ses ayatollahs, ses exégètes, et ses docteurs de la foi avec naufrage inévitable en fin de scénario.

Bonne écoute à tous.


(*) Viper est un label d'Austerlitz Music distribué par EMI Music France

Holly Maxwell

(20 S&H)

 

Big Joe Duskin

(20 S&H)

Martha High

(20 S&H)

Retour        

Top